Le Livre Parfait


Vos commentaires / Vos chroniques

.

Un auteur vient de terminer le manuscrit du Livre Parfait (avec des majuscules, vous comprendrez pourquoi). Il devrait être heureux, pourtant sa vie va se transformer en cauchemar. Une organisation puissante le poursuit, n’hésitant pas à semer la mort. Il faut trouver une solution. En fait, elle est assez évidente, grâce à la modernité.

.

Version Kindle :

.
Version Kobo :
.
.
.
Version Papier :
.


Découvrez l’histoire du Livre Parfait !

Avec, dans le rôle des méchants, les éditeurs de la place parisienne.

Avec la participation exceptionnelle de Jeff Bezos !

.

EXTRAIT

.

Jusqu’à aujourd’hui vous ne le saviez sans doute pas, mais depuis des millénaires, l’humanité est en quête du Livre Parfait. Vous vous demandez peut-être, parfois, quand vous n’avez que ça à faire, comment il est possible que plus de 600 nouveaux romans sortent en France à chaque rentrée de septembre ? Vous vous étonnez qu’il y ait des millions de livres disponibles sur Amazon ? Comment est-ce possible ? Que peuvent-ils bien contenir ? Sont-ils tous originaux ? Est-ce qu’on ne raconte pas toujours les mêmes histoires, en changeant juste les lieux et les personnages ?

Je sais, beaucoup de questions et je ne vous apporte aucune réponse. C’est cruel. Pourtant, j’ai encore plein de questions en stock, dont une que je trouve particulièrement intéressante : qu’est-ce que le Livre Parfait ? Eh bien oui, je vous ai orienté vers une réponse qui serait : un roman extraordinaire, que la planète entière adulerait. Il y a déjà eu des tentatives, du côté de Rowling et de Brown. Ce sont des livres distrayants, mais parfaits, définitivement non !

Alors, peut-être que le Saint Graal de la littérature n’est pas un roman. Un livre de cuisine ? Seulement si on en imagine un dans lequel chaque recette serait divine et satisferait le palais de chaque être humain de cette planète. Un livre sur les régimes ? C’est une hypothèse, si quelqu’un arrivait à trouver la méthode miracle permettant de perdre cinquante kilos sans faire d’effort, rien qu’en lisant (ce qui pour certains est un effort en soi)… Un livre de développement personnel ? On pourrait le croire, au regard du succès de ces ouvrages. Il faudrait alors que ce guide nous permette d’atteindre le bonheur en amour, en argent, dans le travail, dans nos relations aux autres et à nous-mêmes.

 

Mais j’y pense, il pourrait aussi s’agir d’un recueil de poésies. Ce serait un bon candidat. Du coup, le Livre Parfait existe peut-être déjà et personne ne l’a encore lu, parce que la poésie n’est pas vraiment vendeuse. Une pièce de théâtre ? Il y en a de très bonnes, à profusion, donc beaucoup de candidats potentiels, sauf que ça se saurait si quelqu’un avait écrit la pièce parfaite. Une simple nouvelle de quelques pages ? Ce ne serait pas étonnant dans notre société qui aime la rapidité, avoir tout immédiatement, sans se perdre dans les milliers de pages à la recherche du temps perdu…

Entendons-nous bien, le Livre Parfait doit être parfait pour tout le monde. Nous sommes sept milliards d’êtres humains. Il faudrait que le Livre Parfait arrive à convaincre chacun. Tâche impossible ? Je ne crois pas. Si vous êtes des lectrices et lecteurs assidus, nul doute que vous avez en tête celui que vous considéré comme le livre parfait. Pour moi c’est La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole, pour vous c’est certainement autre chose. Une commentatrice sur Amazon avouait que pour elle, le livre parfait était un recueil sur la mode dans le domaine des chaussures. Une perfection certainement démodée à l’heure où j’écris ces lignes.

Si vous ne lisez pas beaucoup, peut-être que pour vous le livre parfait est le seul que vous ayez lu, à l’école. Si vous êtes un mouton, votre livre parfait change chaque fois que vous regardez une émission de Laurent Ruquier où il vous fait la promotion de la littérordure rédigée par l’un de ses petits copains. Vous voyez, chacun est sans doute capable de citer son livre parfait. Dans l’histoire qui va suivre, ce n’est pas de cela dont je vais parler. Je vais m’attarder sur le Livre Parfait pour tous, aux yeux de tous. Pas le plus vendu de tous les temps, sinon l’aventure cesserait immédiatement et la réponse serait évidente : la Bible.

 

En fait, je m’adresse à vous pour vous annoncer que la quête est terminée. Le Livre Parfait vient d’être écrit. Son auteur ? Pour ne pas le mettre en danger, nous allons l’appeler Sébastien. Tant qu’à faire, autant donner mon prénom à l’auteur du Livre Parfait, en toute modestie (dont les écrivains sont dénués). Pourquoi cet auteur est en danger ? Il devrait être le plus heureux des hommes puisqu’il a écrit le Livre Parfait ! Laissez-moi vous conter son histoire et vous allez voir que ce qu’il a créé s’est transformé en malédiction.

.
Vos commentaires
.

« Une court récit parfaitement ficelé.
L’auteur jette un regard cynique et tordant sur le monde de l’édition.
Est-ce uniquement de la fiction ?
En tout cas, j’ai éclaté de rire à plusieurs reprises, j’ai donc ma dose d’endorphines pour la journée.
Mais attention, je suis positivement jalouse : j’aurais aimé avoir écrit cette histoire ! » MarieBo

LP260714

« Je revois encore le public « plaindre » Alexi Jenny alors qu’il obtenait le Goncourt pour son premier roman… Créer le livre parfait ? Ce n’est pas celui-ci, soyons honnête, mais l’histoire imaginée par Sébastien Chevrey nous emmène loin, très loin ! Un monde de l’édition cynique, un rien névrosé, du rire et… Et pourtant, peut-être… » Emma Scott

CommLP130814

« Le livre parfait peut-il exister ?

Non bien sûr car comme l’on dit, la perfection n’est pas de ce monde mais quelque chose vers lequel l’on tend. Une sorte de but indéfinissable.
Ce livre ne l’est donc pas mais l’astuce donne très envie de le lire par curiosité. Et s’il n’est pas parfait il n’en demeure pas moins intéressant car il contient des messages qui raviront (entre autres) les écrivains.
Une vision acerbe et plutôt réaliste du monde de l’édition, (un poil moins crédible sur le final) ; quelques rebondissements policiers qui créent cet ingrédient indispensable (dont beaucoup abusent) : l’action ; un style personnel qui prend souvent le lecteur a partie.
Bref j’en ai apprécié la lecture car il est original.

Le style est vivant et donne envie de poursuivre constamment la lecture (ce qui est un atout majeur). Quand au contenu il révèle une certaine maturité d’esprit de l’auteur que l’on remercie de nous apporter un peu d’originalité en sortant des sentiers battus et du moule des recettes toutes faites et éculées. A lire donc sans hésiter.

Petit aparté pour répondre aux questions que l’auteur se pose dans sa conclusion:
1 Je n’ai personnellement jamais lu de livre que je qualifierais de « parfait ». Certains sont mémorables et nous marquent mais je pense que les écrivains écrivent surtout pour délivrer au monde ce qu’ils aimeraient avoir lu et qui n’existe pas encore.
2 J’ai écris un livre qui tente de répondre aux questions : Pourquoi l’amour ? Pourquoi la mort, Pourquoi la vie ? Il s’intitule « Enquêtes sur le sens de la vie » 😉 » Jacky

CommeLP200814

 

.

« Dommage qu’on ne puisse pas mettre 10 étoiles !

Cette nouvelle, quand même de 100 pages, est un pierre dans le jardin des Editeurs…
Pas une pierre, une météorite !

Un petit (!) texte, jubilatoire, qui décortique avec un humour décapant, les mécanismes de l’édition directe, à compte d’auteur et autres…
Avant de tenter d’écrire ou de publier, lisez ce texte !
« Le Livre parfait’…. J’adore ! Même Amazon en prend pour son grade par moments.
Mais il y a aussi des TUEURS méchants.
Je ne VEUX pas vous donner la suite.
Ce serait dégueulasse pour l’auteur, qui franchement, à une imagination encore plus tordue que la mienne, mais qui colle tellement au réel actuel (texte écrit le 31/8/2014) …
J’ai jubilé de la première à la dernière ligne.
Je ne vous conseille pas de lire cette nouvelle, vous risquez de tomber de haut, si vous espérez vous faire oublier (en dehors d’Amazon)…. Sauf que ….
L’auteur précise :
— J’espère que vous aurez aimé cette petite histoire. J’aurais pu en faire un roman complet …. Etc.

J’ai vraiment aimé ce texte.
Si j’ai pris quelques minutes de ma vie pour écrire ce commentaire, sachez que c’est un des meilleurs textes qu’il m’ai été donné de lire, depuis des années. » S. SCAPA

LP Scapa

 

.

« De temps en temps, on trouve une bonne idée, reste à savoir l’exploiter. Mission accomplie !

La forme : Une nouvelle rondement menée qui nous tient par la touche « page suivante ». L’humour incisif devenu la marque de fabrique de l’auteur a beau créer quelques digressions, il s’accorde étonnamment avec un fil directeur précis et un rythme soutenu agréable à lire.
Le contenu : A l’image de son héros, c’est une révélation qu’a dû avoir Sébastien Chevrey. Son vécu et son esprit critique ponctuent avec finesse et dérision cette histoire originale. La réalité du monde de l’édition est à peine amplifiée si bien que l’on se ferait presque des amies de la corruption et de la manipulation. L’idée d’un livre parfait capable de perturber la vie des lecteurs, des professionnels du livre et plus encore me semble tout à fait brillante, preuve en est des passions qu’il va soulever !

Une lecture amusante, effrayante mais surtout délectable. » Bastien Pantelé

LP Bastien

.

« Une histoire fluide que je n’ai pas pu lâcher, un français qui n’a absolument rien à envier aux livres édités. Mais quand on suit cette aventure imaginative et drôle, qui trace une caricature féroce du mode de l’édition et du chamboulement généré par l’auto-édition numérique, on se dit que les « Grandes Maisons » ne se risqueront pas à l’adopter, sauf à faire preuve d’auto-dérision…

Cette nouvelle m’a fait passer un excellent moment de détente (j’ai même ri !) et c’est la première chose que je demande à un livre. Drôle, léger, avec un petit fond de vérité qui gratte… jusque sur les réseaux facebook, les pubs… Un petit plus aurait été une couverture qui mette davantage en valeur l’humour du livre (ça ne doit pas être évident) quoique… cela a contribué à me surprendre… agréablement.

À découvrir… sans aucune hésitation » Nicolas Tison

LP Tison

 

.

« Un petit livre à dévorer : de l’humour, un rythme endiablé, mais aussi une réflexion sur le monde de l’édition aujourd’hui. Un auteur à suivre ! » hk93500

LPcomm7914

.

« J’avoue que je ne lis pratiquement jamais de nouvelle, je suis une lectrice de romans, j’aime faire connaissance avec les personnages et les suivre longtemps. Mais je le suis laissée tenter par le titre : « le livre parfait  » qu’est-ce qu’un écrivain pouvait bien trouver à dire sous ce titre un peu prétentieux ? … Eh bien j’ai été totalement bluffée ! Le lecteur est amené à faire le tour de la question au cours de cette aventure très intelligemment menée. Après un début gentillet avec un héros sympathique, et attachant, l’histoire monte en puissance progressivement et nous emmène loin, tant et si bien que l’on achève sa lecture avec l’obligation d’admettre que le titre est pas usurpé. Ajoutez que c’est bien écrit et avec beaucoup d’humour… En bref Je recommande absolument la lecture de cette nouvelle. » Laurence Labbé

LPcomm9914

.

« Au fond, personne ne sort gagnant de cette nouvelle très bien ficelée, sans prétention mais au rythme soutenu. Je l’ai lue d’une traite et je n’ai pas été déçu. Les éditeurs et Amazon, du moins son big boss, en prennent pour leur grade! Big brother est partout et la lobotomie de la médiocrité est carrément en marche. Les personnages sont savoureux, nous les avons tous croisés dans notre vie. Trois étoiles parce que c’est un excellent ouvrage, original, culotté, et qu’il donne envie d’en lire d’autres, les suivants… 🙂 » livrophage

ComLP170914

.

« La perfection… mortelle ennemie !

De temps en temps, on trouve une bonne idée, reste à savoir l’exploiter. Mission accomplie !

La forme : Une nouvelle rondement menée qui nous tient par la touche « page suivante ». L’humour incisif devenu la marque de fabrique de l’auteur a beau créer quelques digressions, il s’accorde étonnamment avec un fil directeur précis et un rythme soutenu agréable à lire.

Le contenu : A l’image de son héros, c’est une révélation qu’a dû avoir Sébastien Chevrey. Son vécu et son esprit critique ponctuent avec finesse et dérision cette histoire originale. La réalité du monde de l’édition est à peine amplifiée si bien que l’on se ferait presque des amies de la corruption et de la manipulation. L’idée d’un livre parfait capable de perturber la vie des lecteurs, des professionnels du livre et plus encore me semble tout à fait brillante, preuve en est des passions qu’il va soulever !

Une lecture amusante, effrayante mais surtout délectable. » Bastien Pantalé (Facebook)

.

« Dans un style direct, pétillant et humoristique, Sebastien nous livre une très jolie histoire sur le monde de l’édition, des auteurs. Je l’ai lu d’un trait avec beaucoup de plaisir et d’intérêt. Il y a quelques vérités qui nous interpellent sur nos lectures. » Marie « lectrice assidue »

ComLP51114

.

« Lorsque j’ai vu le titre j’ai été curieuse , le livre parfait comment un titre audacieux . Une introduction parfaite . Je n’ai pas décoller mes yeux de l’ordinateur .
Un livre qui n’épargne pas les grandes maisons d’éditions . On apprends les petits dessous des éditeurs .
De l’humour , du suspense , un bon moment . Merci à l’auteur . » Licorne « Mes bouquins »

CommLP231114

« Lu d’un trait du premier au dernier mot. L’écriture est fluide, la narration originale et l’histoire décapante. J’ai passé un très bon moment avec ce livre, merci à l’auteur. » J. Onof

CommLP250115

« Un regard insolent et cocasse sur le monde de l’édition et une histoire pas banale… quoique ?
Marrant, culotté, et divertissant.
Un moment agréable pour un auteur à suivre ! » Alecia Capprets

CommLP2501142

« Cette nouvelle sur le monde littéraire se dévore facilement.
Le sujet original m’a dans un premier temps surprise. En suite, j’ai lu avec intérêt les aventures de cet écrivain qui doit se battre contre la jungle cruelle des éditeurs.
Le point de vue sur l’univers de l’édition est sans complaisance.
A croire que le fossé entre l’écriture qui se vit pour soi et les autres et l’édition est creusé de dangers et de trahisons.
Merci à l’auteur pour ce récit mené tambour battant » Valérie Hervy

CommLP4215

« Encore un livre de Sebastien Chevrey que j’ai lu d’une seule traite !
J’apprécie le style de l’auteur et sa critique des maisons d’éditions ! Heureusement que l’auto publication existe sinon on serait sûrement passé à côté de cette nouvelle. » GARCIA Jean-Pierre

LPComm290515

 

« Une petite nouvelle très divertissante, au rythme endiablé et au ton satirique qui nʼa pas manqué de me faire sourire. Saisi par lʼinspiration, un écrivain en herbe rédige dʼune seule traite le Livre parfait… Mais quand il cherche à le faire publier, tout se complique car lʼindustrie du livre et quasiment la société entière se sentent menacés par cet ouvrage susceptible de changer si profondément ses lecteurs, et ne reculent devant rien pour en assurer la destruction ! Un groupe dʼamis se retrouve alors la cible dʼune sorte de conspiration meurtrière… Dieu merci, Amazon et lʼautopublication peuvent leur sauver la mise ! Mais est-ce bien sûr ?

Lʼintrigue est simple et entraînante, et lʼironie mordante de lʼauteur ne fait de cadeau à personne et se joue des lieux communs. En sort une sorte de caricature assez hilarante de lʼunivers du livre dʼaujourdʼhui… Le personnage de lʼauteur, un peu béatement autosatisfait de ce quʼune main inconnue a créé à travers lui, nʼest pas forcément le modèle que sʼimagine un jeune auteur ! (À moins que je ne sois trop idéaliste !) Et au-delà de tout cela, la réflexion sur ce quʼest un livre parfait, les romans qui changent nos vies et notre vision du monde, et la littérature, toujours imparfaite, toujours en mouvement, est assez intéressante. Lʼauteur (le vrai, celui de la nouvelle !) laisse la question ouverte, et il a bien raison. Il nʼy a pas de perfection, pas de généralité, il nʼy a que des rencontres. » Guillemette

ComLP180715

.

Vos chroniques

.

The Foxy Reader

Guillemette Allard-Bares


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *