Canons de la Beauté

Les Canons de la Beauté constituent le règlement intérieur d’Apollon et d’Hathor City. Redécouvrez-les ici avec mes commentaires. N’hésitez pas à réagir à votre tour !

 

 « Est considéré comme beau tout corps dont les proportions sont harmonieuses. » Les Canons de la Beauté, Article Premier.

La beauté est subjective, elle peut prendre plusieurs formes. Ce qui permet de la définir est une certaine harmonie dans les proportions. Il ne faut pas non plus négliger ce qui émane de la personne. Certaines beautés, lorsqu’elles ouvrent la bouche et parlent, deviennent moins attractives. À l’opposé, certaines personnes jugées juste mignonnes peuvent devenir splendides en s’exprimant.

.

 « Est considéré comme beau tout visage dont les éléments sont parfaitement symétriques et proportionnés. » Les Canons de la Beauté, Article Second.

Il s’agit d’une composante de l’harmonie générale. La taille et la forme du nez, l’espacement des yeux, le volume de la bouche, la forme du menton, la largeur du front, la position des oreilles : tous ces éléments combinés doivent donner le sentiment de la symétrie pour que les proportions prises dans leur ensemble soient jugées belles.

.

« Est considérée comme belle toute personne dont le maintien est irréprochable. » Les Canons de la Beauté, Article Troisième.

Le corps à l’état brut ne fait pas la beauté. S’y ajoute également une manière de se tenir. Que ce soit pour ce qui concerne le corps en mouvement, certaines démarches sont simplement ridicules et effacent tout sentiment de beauté, ou que ce soit en position assise : le maintien n’est pas à prendre dans le sens de « noblesse » mais simplement d’allure générale, donnant plus ou moins de charisme à une personne.

.

« Est considéré comme beau tout corps exempt d’imperfection non irrémédiable. » Les Canons de la Beauté, Article Quatrième.

Le corps s’adapte en permanence, aussi bien aux éléments extérieurs qu’à ce qui lui est donné comme nourriture ou comme boisson. Des imperfections temporaires peuvent apparaître, certaines ne rendant pas la personne moins belle mais lui conférant simplement un petit défaut pour un temps déterminé. D’autres imperfections peuvent être permanentes et ainsi exclure la personne des canons de la beauté, comme quelqu’un qui serait trop porté sur la boisson et aurait irrémédiablement le visage rougit.

.

« Est considéré comme beau tout corps dont la pilosité est agréablement répartie. » Les Canons de la Beauté, Article Cinquième.

La culture contemporaine a évacué la question de la pilosité pour les femmes en leur imposant de se raser pour effacer toute trace jugée disgracieuse. Pour les hommes la pilosité n’en est pas moins une obsession. Il est jugé inesthétique d’avoir de longs poils dans le dos, par exemple, certains allant jusqu’à utiliser le laser pour se plier au diktat de la beauté. Ainsi, une notion totalement subjective arrive à nous asservir et à nous imposer ses critères, contre les décisions prises par la nature. Nous n’osons plus assumer la manière dont la nature nous a fait.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *