Mylène Farmer

À quoi je sers… (1989)

Poussière vivante, je cherche en vain ma voie lactée

Dans ma tourmente, je n’ai trouvé qu’un mausolée

Et je divague

J’ai peur du vide

Je tourne des pages

Mais… des pages vides

Poussière errante, je n’ai pas su me diriger

Chaque heure demande pour qui, pour quoi, se redresser

Et je divague,

J’ai peur du vide

Pourquoi ces larmes

Dis… à quoi bon vivre…

Poussière brûlante, la fièvre a eu raison de moi

Je ris sans rire, je vis, je fais n’importe quoi

Et je divague

J’ai peur du vide

Je tourne des pages

Mais… des pages vides

Mais mon Dieu de quoi j’ai l’air

Je sers à rien du tout

Et qui peut dire dans cet enfer

Ce qu’on attend de nous, j’avoue

Ne plus savoir à quoi je sers

Sans doute à rien du tout

À présent je peux me taire

Si tout devient dégoût…

Nous souviendrons nous (1991)

Aux vies qui s’abaissent à voir la mienne

Je sais

Qu’il me faudra prendre congé d’elles

Un jour ou l’autre

Nos vies sont des larmes d’aquarelle

Nous ne sommes reliés qu’à nous-mêmes

Aux vies qui ont soutenu la mienne

Je n’ai

Qu’un long monologue poudré de neige

À partager

Nos vies qui s’écoulent chaque jour saignent

Nous ne sommes reliés qu’à nous-mêmes

Et si je perds la foi

En nous, en tout

C’est bien malgré moi

Nulle prière

À chacun de nos pas

Je doute de tout

Nous souviendrons nous de nous

Monkey Me (2012)

Aucune déraison

Je suis

Dans la peau d’une autre

Si

Je suis en prison

Et j’y suis

Pourquoi pas une autre ?

Et si

Je perds la raison

Il y a de ça

Moi je paroxysme

Délivrez-moi

Tap Ta Da

Je suis pas là

Suis pas de ce monde

C’est un autre moi

C’est Monkey Me

C’est Monkey Me

L’animal

C’est bien ici-bas

Je manque ici

Je manque ici

De facéties

C’est un autre moi

C’est Monkey Me

C’est Monkey Me

L’animal

Je connais ces pas

Un Monkey Moi

Je suis Monkey… Me

Aucune déraison

Je suis

Dans la peau d’une autre

Si

Je suis sans guidon

Et j’y suis

Et ben… je me vautre

Et si

Je perds l’audition

Pense “au-delà”

C’est une sagesse

Adoptez-moi

Ta Ta Da

Je reste coi

Je singe les ombres

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *