Citations Annexes

« Tout est en tout. », Anaxagore.

 « L’Univers n’est pas né dans le temps mais avec le temps. », Saint Augustin.

« Nous en déduisons qu’à l’instant zéro, il n’y a rien d’autre que de l’information. », Igor et Grichka Bogdanov, Le visage de Dieu.

« Le libre arbitre est le privilège des êtres raisonnables. Les animaux en sont entièrement dépourvus et subissent la servitude de leurs penchants naturels. », Saint Bonaventure.

« Tout ce que nous sommes est le résultat de ce que nous avons pensé. Tout prend racine dans nos pensées. », Buddha.

« L’univers doit être tel qu’il permette la naissance d’observateurs en son sein, à un certain stade de son évolution. », Brandon Carter.

« Seul le présent existe. », Chrysippe.

« Quoi qu’elle fasse, dit-il, toute personne sur terre joue toujours le rôle principal de l’Histoire du monde. Et normalement elle n’en sait rien. », Paulo Coelho, L’Alchimiste.

« Personne, sans doute, n’a jamais démontré logiquement la non-existence d’Apollon, de Minerve, etc., ni celle des fées orientales ou des diverses créations poétiques ; ce qui n’a nullement empêché l’esprit humain d’abandonner irrévocablement les dogmes antiques, quand ils ont enfin cessé de convenir à l’ensemble de sa situation. », Auguste Comte, Discours sur l’esprit positif.

« La réalité est ce qui continue à s’imposer à vous quand vous cessez d’y croire. », Philip K. Dick.

« Est-ce que le fait que le monde n’est pas seulement un concept abstrait, un modèle indescriptible, une équation non résolue, mais au contraire quelque chose qu’on peut mesurer, peser, toucher et éprouver n’indique-t-il pas la source originelle de l’Être ? », Albert Einstein.

« Les objets censés expliquer la pensée n’ont eux-mêmes d’existence que relative à la pensée. », Bernard d’Espagnat, Traité de physique et de philosophie.

« Certaines espèces mutent énormément sans évoluer. », Pierre-Paul Grassé, Traité de zoologie.

« Un corps infini ne peut être compris par la pensée. En effet, les idées de l’infini qu’échafaude l’esprit humain renvoient ou bien à la signification du mot “ infini”, ou bien à quelque chose qui excède toute mesure numérique, visuelle ou tactile concevable ; c’est-à-dire à quelque chose qui n’est pas infini en acte, étant donné qu’une mesure infinie n’est pas concevable », Johannes Kepler.

Le physicien français Pierre Simon de Laplace (1749-1827) se fit le chantre de ce déterminisme triomphant dans sa fameuse déclaration : « Une intelligence qui, pour un instant donné, connaîtrait toutes les forces dont la nature est animée, et la situation respective des êtres qui la composent, si d’ailleurs elle était assez vaste pour soumettre ces données à l’analyse, embrasserait dans la même formule les mouvements des plus grands corps de l’ univers et ceux du plus léger atome ; rien ne serait incertain pour elle, et l’avenir comme le passé seraient présents à ses yeux. », Pierre Simon de Laplace.

« Rentre en toi-même et fais comme le sculpteur fait à l’œuvre qu’il veut rendre belle ; retranche tout ce qui est superflu, rends net ce qui est obscur, porte la lumière partout et ne cesse de ciseler ta propre statue. », Michel-Ange.

« La connaissance humaine est pareille à une sphère qui grossirait sans cesse ; à mesure qu’augmente son volume, grandit le nombre de ses points de contact avec l’inconnu. », Blaise Pascal.

« L’univers est un cercle, dont le centre est partout et la circonférence nulle part. », Blaise Pascal.

« Nous n’avons pas une idée claire de la manière dont quoi que ce soit dans le cerveau pourrait causer les états conscients. », John Searle.

« Tout ce que nous savons de la nature s’accorde avec l’idée que son processus fondamental s’établit hors du temps et de l’espace, mais engendre des événements qui peuvent être situés dans le temps et dans l’espace. », Henry Stapp.

« L’ermite soutint toujours qu’on ne connaissait pas les voies de la Providence, et que les hommes avaient tort de juger d’un tout dont ils n’apercevaient que la plus petite partie. », Voltaire.

« Plus on comprend l’univers, plus il nous apparaît vide de sens. », Steven Weinberg.

« A présent, j’ai adopté une nouvelle vision du monde, selon laquelle tout est information. », John Wheeler.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *