Amazon / KDP

KDP pour Kindle Direct Publishing, le programme d’Amazon qui permet de publier des livres numériques et depuis peu, des versions papier. Car avant il aurait aussi fallu faire un sujet concernant CreateSpace, appartenant à Amazon, pour les publications d’ouvrages papier. Maintenant, les deux éléments sont réunis en un seul endroit. Les outils mis à disposition vont en se simplifiant, c’est plutôt une bonne nouvelle.

Je n’entre pas ici dans les détails réellement techniques, si vous êtes intéressés par une sorte de mode d’emploi pas à pas concernant KDP, faites-le-moi savoir, j’en mettrai un en ligne. L’utilisation de KDP est extrêmement simple. Il faut bien évidemment que l’ouvrage soit fin prêt avant de réaliser les différentes démarches. Vous pouvez créer un compte à votre nom et ensuite, lors de la publication, utiliser un nom de plume, il n’y a aucun problème de ce point de vue.

Les catégories : prenez le temps de bien sélectionner la ou les catégories que vous allez renseigner pour votre ouvrage. Si vous choisissez simplement « Littérature générale » il est à prévoir que votre livre se perdra rapidement dans les méandres du site Amazon, qui propose des millions de livres à télécharger ou à se faire livrer. Regardez bien les différentes catégories proposées et essayez, autant que possible, de trouver ce qui rejoint le plus précisément le thème de votre ouvrage. Les romans de Gabriel Centaure sont par exemple dans la catégorie « Détective privé », ce qui permet de les mettre en avant plus facilement. On parle de « niche » lorsque la catégorie ne concerne pas énormément d’ouvrages. Il est alors beaucoup plus simple de devenir un jour « Numéro 1 des ventes » sur Amazon, dans cette catégorie particulière, mais votre ouvrage sera quand même mentionné comme numéro un.

DRM : à l’heure actuelle il est encore possible de choisir entre un format protégé de votre ouvrage ou un format libre. Les DRM sont des verrouillages du fichier. Cela semble une bonne idée au départ, pour celles et ceux qui ont peur de voir leur livre distribué en téléchargement gratuit sur des sites Internet malveillants. Attention tout de même, les DRM peuvent empêcher la lecture de l’ouvrage sur certains supports et évidemment, c’est une source de mécontentement pour les lecteurs et les lectrices.

La couverture : il est possible de créer une couverture directement avec les outils proposés par Amazon. Certains y réussissent très bien. Dans la mesure du possible, je conseillerais quand même de trouver un moyen de réaliser sa couverture à part. Sinon, je trouve que les livres ont l’air standardisé et on retrouve souvent les mêmes couvertures sur différents ouvrages, ce qui est dommage. Certains n’attachent aucune importance à cet aspect de leur livre, alors que nous avons déjà vu qu’il s’agit d’un point primordial.

Le fichier texte : n’hésitez pas à utiliser les différents outils mis à disposition par Amazon pour vérifier l’état de votre fichier, tel qu’il sera visible par les lectrices et les lecteurs. Dès que possible je télécharge mon livre numérique pour constater le rendu sur le support Kindle. Il ne faut pas oublier de préparer une table des matières dynamique, pour faciliter la navigation. Prenez le temps de lire la partie « Aide » proposée par Amazon, qui s’étoffe constamment et permet de réaliser la meilleure publication possible.

N’hésitez pas à inscrire votre ouvrage au programme KDP qui autorise les lectrices et lecteurs à emprunter votre livre (pour les abonnés). Si vous faites cette démarche, vous acceptez de ne pas diffuser votre ouvrage par un autre biais qu’Amazon durant trois mois. Personnellement je choisis toujours cette option, qui permet aussi de faire des campagnes promotionnelles comme de proposer la gratuité de votre ouvrage de 1 à 5 jours !

Pour ce qui est du prix d’un livre numérique, nous y reviendrons dans un prochain article. Il faut le renseigner pour tous les sites Amazon, à moins de ne sélectionner que quelques régions dans lesquelles votre ouvrage sera disponible. La première fois vous passerez du temps sur KDP pour tout découvrir et être sûr de ce que vous faites. Une fois l’enregistrement validé, il faut 24 heures au maximum pour que le livre soit en ligne (vous serez informé par e-mail). Par la suite, il vous sera possible de modifier la plupart des éléments saisis, même de renvoyer un fichier texte avec des corrections ou une nouvelle couverture. Les possibilités sont presque infinies (pour la version numérique).

N’hésitez pas à demander des éclaircissements sur des points précis de cet article, je ne pense pas forcément à tous les conseils, puisque j’utilise KDP depuis longtemps et qu’il est difficile de se mettre dans la peau d’un premier utilisateur.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *