Renoir, Auguste

Le pont des arts

1867

Huile sur toile, Norton Simon Museum, Pasadena

Pierre-Auguste_Renoir_-_Le_Pont_des_Arts_Paris (1)

1. Le pont des arts relie l’Institue de France à la cour carrée du Louvre, qui s’appelait le « Palais des Arts » sous le Premier Empire. Au début du dix-neuvième siècle, une passerelle de neuf arches est construite, réservée aux piétons. Il s’agit du premier pont métallique de Paris. Cette passerelle est conçue pour ressembler à un jardin suspendu, avec des arbustes, des bacs à fleurs et des bancs. Ce premier pont est soumis à un droit de péage.

Le pont est fermé à la circulation en 1977 et s’écroulera deux ans plus tard. Il est entièrement démonté en 1984. Quatre arches d’origine sont récupérées par la ville de Nogent-sur-Marne pour servir à la construction d’un autre pont, toujours visible. Le pont des arts est reconstruit à partir de 1981, avec sept arches, pour faire écho au Pont Neuf, dans le respect de l’aspect de l’ancienne passerelle.

2. Pierre-Auguste Renoir (1841-1919), l’un des représentants les plus célèbres du groupe impressionniste, s’intéresse principalement aux portraits et au nu féminin. En soixante ans de carrière, il aurait peint plus de six mille tableaux. En 1862, il réussit le concours de l’École des beaux-arts de Paris et entre dans un atelier d’artiste où il côtoie Monet, Bazille et Sisley. Une solide amitié se noue entre eux et les quatre jeunes gens vont régulièrement peindre en plein air, dans la forêt de Fontainebleau.

Renoir expose sa première œuvre au salon, en 1864 : Esméralda. Bien que la toile connaisse un véritable succès, l’artiste décide de la détruire.

3. Avec Monet, Renoir séjourne à la Grenouillère, un établissement de bains sur l’île de Croissy-sur-Seine. Cette étape marque un tournant dans sa carrière : il peint véritablement en plein-air. Sa palette change et il fragmente sa touche pour rendre les effets de lumière et ne plus utiliser le noir pour rendre les ombres. La période impressionniste s’ouvre. En 1877, il réalise son chef-d’œuvre le plus célèbre : Le bal au moulin de la Galette. L’artiste obtient de nombreuses commandes, surtout des portraits de personnages prestigieux. En 1892, les Jeunes filles au piano est acquise par l’État français et exposée au musée du Luxembourg.

Pierre-Auguste_Renoir,_Le_Moulin_de_la_Galette

1024px-Auguste_Renoir_-_Young_Girls_at_the_Piano_-_Google_Art_Project

4. Renoir verse dans l’art figuratif. On entend par là des œuvres représentant des objets réels. L’art figuratif peut également être la représentation d’un monde irréel né de l’imagination de l’artiste ou une vision déformée du monde réel. Si les œuvres de Renoir sont classées dans la catégorie des arts figuratifs, c’est qu’il délaisse le paysage pour les portraits et, comme sur cette toile, les monuments urbains.

5. En 1896, Renoir achète une maison à Essoyes. C’est là qu’après une chute à vélo, sa santé commence à se dégrader. Il s’installe à Cagnes-sur-Mer, dont le climat est réputé plus favorable pour la santé. Il est désormais une personnalité majeure du monde de l’art. Il expose en Europe et aux Etats-Unis. Il peindra jusqu’à sa mort. Avant de partir, il aurait demandé une toile et des pinceaux pour peindre le bouquet de fleurs posé sur le rebord de la fenêtre. En rendant une dernière fois ses pinceaux il aurait déclaré : « Je crois que je commence à y comprendre quelque chose ».

6. Jusqu’au début du dix-neuvième siècle, l’art pictural, en France, est dominé par l’Académie Royale de peinture et de sculpture. Cependant, dès le siècle précédent, certains artistes dérogent à la ligne officielle. Notamment les partisans de la couleur, qui s’attachent moins à la précision du dessin : Boucher ou Watteau. Le néo-classicisme aurait pu étouffer ce vent de liberté, mais le monde va bientôt changer.

Avec l’invention du tube de peinture, de jeunes peintres parisiens sortent des ateliers pour peindre en plein air, essayant de saisir l’instant présent et de capter la lumière. Ils privilégient l’impression que le paysage produit sur eux plutôt que la recherche d’une description minutieuse de la réalité. En 1863, Napoléon III décrète la tenue d’un Salon des Refusés, représentant les artistes n’ayant pas été acceptés au salon officiel de Paris. Manet y fera scandale avec son Déjeuner sur l’herbe.

Édouard_Manet_-_Le_Déjeuner_sur_l'herbe

7. Ceux que l’on nommera bientôt les impressionnistes, s’unissent en 1874 pour créer la Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs. Ils organisent leur propre exposition dans l’atelier du photographe Nadar. Il y aura huit expositions en tout. Les critiques sont violentes. Louis Leroy, critique et humoriste, rédige un article pour la revue le Charivari. Là, il tourne en dérision la toile de Monet : Impression soleil levant. Il écrit : « Que représente cette toile ? Impression ! Impression, j’en étais sûr. Je me disais aussi puisque je suis impressionné, il doit y avoir de l’impression là-dedans. » À partir de là, Monet, Manet, Renoir et les autres seront désignés comme les impressionnistes !

Claude_Monet,_Impression,_soleil_levant,_1872